Escrime

L'escrime est un sport essentiellement pratiqué en Europe, dont l'origine est aussi ancienne que les armes blanches. L'escrime est l'un des très rares sports où le français est la langue officielle. Chaque pays utilise sa langue pour les compétitions nationales, mais dès que la compétition devient internationale, le français est obligatoire pour l’arbitrage. « En Garde ! Prêts ? Allez ! Halte ! ... ».

Escrime à Barèges en 1906, comme indiqué ci-contre.

L'escrime est pratiquée dans notre département à Bagnères-de-Bigorre et à Tarbes dans les années 1920.

Cercle d'escrime à Bagnères-de-Bigorre

Toujours à Bagnères-de-Bigorre

L'or Olympique pour Gaël Touya, Damien Touya et Julien Pillet à Athènes.

L'Amicale Tarbaise d'Escrime est créée en 1921. Le maître René Geuna fut le fondateur de la section sabre de Tarbes, qui est aujourd'hui une des meilleures écoles de sabre du monde.

Accueil. Revenir à la page "Sports en Bigorre".

Sports dans les Hautes-Pyrénées

Autres sports

Basket

Pratiqué dans notre département à partir de la deuxième moitié de XXème siècle, le basket se porte bien. Le Tarbes-Gesbe-Basket (TGB) porte haut et fort les couleurs de Tarbes, surtout son équipe féminine qui évolue en Première Division nationale (Titre de Champion de France 2010).

Canoë

Avec des bons cours d'eau de montagne comme l'Adour ou le Gave de Pau. Ce sport est bien pratiqué chez nous, surtout à Bagnères et Saint-Pé-de-Bigorre. Si les hommes ont pratiqué le canoë avant même de savoir nager, sur un tronc d'arbre creusé, ce sport n'a fait son apparition en tant que compétition qu'au début du XXème siècle (premiers JO en 1936).

Canoë à Bagnères-de-Bigorre (pont de Gerde) vers 1960.


Les Bigourdans Wilfrid Forgues et Franck Adisson ont été champions olympiques de canoë biplace en 1996 à Atlanta.


Saint-Pé et Pau possèdent des bassins de classe mondiale, où les meilleurs du monde viennent s'entraîner.

Revenir à la page "Sports en Bigorre".

De plus, notre département a eu la chance de posséder deux champions d'exception : Gabriel Sempé et René Valmy.

L’athlétisme est très populaire dans les Hautes-Pyrénées vers 1920-1930, comme en témoignent ces deux photos prises au stade Jules-Soulé (à Séméac).

L'Union Athlétique Tarbaise (UAT) est créée en 1941. René Valmy en fait partie. Voici deux photos de l’UAT au quartier Bel-Air de Tarbes.

Athlétisme

En 1911, il y a déjà beaucoup de monde qui aime l’athlétisme. On peut le voir sur ce cliché rarissime d’une épreuve de saut à la perche à Tarbes. Pour votre information, sachez que la barre de 4 mètres a été franchie pour la première fois en 1912. Sur ce cliché, le champion de France (en 1910) Paul Lagarde.

D'autres sports auraient mérité une petite place dans cette rubrique. Citons la gymnastique (Bigourdane de Tarbes ou Bigorraise de Bagnères), l'haltérophilie (UAT de Tarbes), la pelote basque (Tarbes, Lourdes, Bagnères, Maubourguet), le golf (Laloubère, Lannemezan, Pouzac, Lourdes), ou encore le handball. Peut-être une autre fois ?

Les gymnastes de la Bigorraise de Bagnères-de-Bigorre dans les années 1930.

L'autre grande vedette tarbaise était René Valmy. Ce beau gabarit de 1m80 parcourait le 100 m en 10'50 en 1941. Il fut champion de France du 100 m en 1939, 1941, 1942, 1943 et 1945 et champion de France du 200 m en 1941, 1942, 1943 et 1945. il obtient une médaille d'argent en relais aux championnat d'Europe 1946. Il participa aux JO de Londres 1948. Il s'est éteint en 1977 à l'âge de 57 ans.

René Valmy à gauche, trinque avec le célèbre marathonien Alain Mimoun. Un parc des sports porte le nom « René Valmy » à Tarbes.

René Valmy, champion d'exception.

Voir notre page spéciale :

René Valmy

Ici Gabriel Sempé, 2ème à gauche sur la photo, a déjà beaucoup d'avance sur ses adversaires. Ce spécialiste du 110 mètres haies a été onze fois champion de France (de 1923 à 1935), recordman de France dans l'excellent temps de 14' 41. Il fit également des décathlons et du saut en longueur (record 7 m 07). Ce docteur en médecine courait le 110 m haies en 16' 21 à l'âge de 50 ans ! Il participa au JO de Paris 1924 et Amsterdam 1928. Il s'est éteint en 1990 à l'âge de 89 ans. Une petite place de Tarbes porte son nom (vers le gymnase du collège Desaix).

Gabriel Sempé en 1928, dont le surnom était « Le toubib le plus sportif de France ».

Gabriel Sempé à gauche sur la photo.

Gabriel Sempé

Le champion de France de saut à la perche (1911 et 1912) Maurice Garon en démonstration à Tarbes en 1911 :

Tarbais, si vous reconnaissez l’endroit précis, merci de nous renseigner (loucrup@orange.fr)